fbpx

Comment réussir l’examen du permis de conduire ?

20
Déc, 2020

L’examen du permis de conduire est une épreuve extrêmement stressante pour bien des candidats. Pour la réussir dès la
première tentative, le candidat doit bien se préparer, mais surtout apprendre à mieux gérer son stress, lequel est sans doute
l’un des principaux facteurs d’échec. Découvrez tous nos conseils pour passer haut la main l’examen du permis de conduire.


Les bonnes pratiques avant de passer son permis de conduire


L’épreuve du permis de conduire est l’étape durant laquelle votre capacité à connaître et à maîtriser votre véhicule fera l’objet d’une évaluation. Il en va de même sur votre façon d’appréhender la route ainsi que le respect du Code de la route, votre comportement vis-à-vis des autres usagers, votre autonomie au cours du trajet, votre capacité à conduire en respectant l’environnement, et votre conscience du risque.

Qui plus est, vous devez vous armer de patience durant la conduite, en effet l’examen dure environ 32 minutes en total, dont 25 minutes de conduite effective. Pour décrocher le précieux document rose, il faut obtenir au moins 20 points sur 31 et éviter de commettre ne serait-ce qu’une erreur éliminatoire (griller un feu, circuler en sens interdit, etc. Quoi qu’il en soit, l’examen du permis de conduire, qu’il s’agisse du permis B ou du permis scooter, nécessite une bonne préparation et une certaine aisance sur la route.


Apprenez à connaître votre véhicule et à soigner votre position de conduite


D’abord, il convient d’apprendre à vous installer correctement au poste de conduite. Être bien installé(e) avant d’arpenter la route au volant de votre véhicule est fondamental. Il s’agit d’ailleurs de la première étape de l’examen. C’est une bonne façon de montrer à votre examinateur votre sérieux et votre décontraction. Une bonne position de conduite vous permet de surcroît de bien gérer vos trajectoires une fois en route et de réaliser vos manœuvres dans les meilleures dispositions.

Ainsi, lorsque vous êtes dans votre véhicule lors de vos préparations, apprenez à régler correctement votre siège de sorte que vos épaules soient bien détendues et vos bras légèrement fléchis. Il faut aussi savoir positionner vos mains sur le volant. En outre, vous devez connaître sur le bout des doigts les différents composants du compartiment moteur ainsi que l’ensemble des fonctionnalités essentielles du véhicule (l’utilité des voyants sur le tableau de bord, les clignotants, les feux…). Tous ces points ne doivent en aucun cas être pris à la légère puisqu’ils seront évalués sur 8 points lors de votre examen.


Entraînez-vous et faites confiance à votre moniteur


Vous n’êtes pas sans savoir que plus vous roulez durant la semaine qui précède l’ultime épreuve, plus vous emmagasinez de confiance et d’expérience quant à votre conduite. Cela dit, pour augmenter vos chances de réussite, n’hésitez surtout pas à vous exercer au maximum en multipliant les kilomètres. Lors de vos séances de conduite, apprenez à appréhender la route dans n’importe quelle situation et à garder votre calme en cas d’imprévus. Il est aussi important d’être extrêmement vigilant à la signalisation ponctuelle ou permanente, aux autres usagers, aux conditions de la route… Faites en sorte d’être concentré sur votre environnement, que votre allure soit bien maîtrisée, que votre véhicule soit correctement positionné sur la chaussée et que les règles du Code de la route soient bien respectées.

En outre, écoutez et appliquez sans paniquer toutes les consignes qui vous sont données par votre moniteur. Qui de mieux placé que ce dernier pour vous aider à réussir. S’il considère que vous n’êtes pas encore prêt et que quelques heures de conduite supplémentaires seront par conséquent nécessaires, faites-lui confiance. Quoi qu’il en soit, il ne vous proposera pas de procéder à l’inscription en ligne pour permis de conduire s’il pense que votre niveau est encore insuffisant.


Comment gérer son stress lors de l’examen de conduite ?


Bien que vous maîtrisiez parfaitement le Code de la route et que vous ayez pris le temps de vous entraîner comme il se doit, si vous vous laissez envahir par le stress le jour J, c’est votre concentration ainsi que votre réactivité qui en subiront les conséquences.


La gestion du stress passe par une bonne préparation mentale quelques jours avant l’épreuve


Pour parvenir à diminuer le stress lors de l’examen de conduite, la préparation mentale est une étape sur laquelle vous ne devez pas faire l’impasse. Tous les jours, anticipez le déroulement de l’épreuve ainsi que le stress que vous ressentirez à cet instant afin de parvenir à mieux le gérer lors de l’examen. Vous pouvez également essayer la méditation. Dans ce cas, installez-vous au calme, fermez les yeux, écoutez votre respiration en prenant conscience de votre inspiration et de votre expiration. N’hésitez pas à vous remémorer un souvenir bienveillant et paisible.

Une fois que vous recevrez votre convocation, prenez le temps de vous rendre au lieu de rendez-vous et faites le tour du quartier dans le but de mémoriser les axes principaux, les directions, les sens uniques, etc. Cela va bien sûr vous mettre en confiance. La veille de votre examen, mangez équilibré en évitant l’alcool, le café et les desserts trop sucrés. Couchez-vous très tôt et passez une bonne nuit de sommeil.


Soyez calme, zen et imperturbable le jour de l’examen


passer l'examen du permis de conduire sans stress

Le jour de l’examen du permis de conduire, montrez à votre examinateur que vous êtes prêt en lui donnant la meilleure impression. Installez-vous donc tranquillement au poste de conduite et avec sourire. Bien que l’inspecteur vous semble froid, restez courtois jusqu’à la fin de l’épreuve. Et surtout, ne percevez pas son humeur ou son caractère comme un élément perturbateur. Montrez-lui que vous êtes calme, serein et confiant. Lorsqu’il vous posera des questions quant au véhicule, répondez-lui calmement, naturellement et avec fluidité.

Une fois en chemin, restez concentré et imperturbable, même en cas d’erreur. Respirez et détendez-vous au maximum. Dans l’éventualité où vous commettriez une erreur, tant que celle-ci n’est pas considérée comme éliminatoire, il est inutile de paniquer. N’oubliez pas que vous devez gérer votre stress et ne pas céder à la panique. Par ailleurs, durant toute la durée du parcours, ne remettez jamais en cause les consignes de l’examinateur. Tant que tous ces points sont respectés, vous pourrez vaincre facilement le stress pendant l’examen.

Articles similaires

Services des Automobiles Lausanne  SAN

Services des Automobiles Lausanne SAN

La gestion et l’admission des conducteurs et véhicules en circulation sont des obligations qui incombent au gouvernement. En
Suisse, pour arriver à accomplir cette tâche importante, le Conseil d’État a créé une entité centrale dénommée SAN
(Services des Automobiles et de la Navigation).

lire plus
Permis scooter / moto Lausanne

Permis scooter / moto Lausanne

Vous venez de prendre la décision de passer votre permis de conduire un scooter ou une moto ?
C’est une bonne chose !
Comme pour les voitures et le permis B, la conduite d’un scooter ou d’une moto demande l’obtention d’un permis spécifique.

lire plus

Réservez votre cours !