Les modifications du permis de conduire suisse en 2021

Les modifications du permis de conduire suisse en 2021

Dans un souci d’harmonisation des permis de conduire suisses avec ceux qui sont en circulation au sein de l’Union européenne, certaines modifications ont été effectuées. Celles-ci sont en vigueur depuis début 2021 et elles concernent aussi bien les conducteurs de moto que de voitures. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous avons élaboré un guide qui fait le point de ce qu’il y a à retenir au sujet des changements qui ont été apportés au permis de conduire suisse en 2021.

permis conduire suisse

Les permis suisses des catégories A, A35 kW et A1

Les nouvelles règles qui ont été apportées à la réglementation suisse qui porte sur les permis de conduire s’appliquent beaucoup plus à ceux de la catégorie A.

Les permis de conduire de la sous-catégorie A1

Avec la nouvelle réglementation, il est désormais possible aux personnes âgées de 15 ans de passer leur permis scooter ou moto de 50 cm3, d’une puissance de 4 kW avec une limitation de 45 km à l’heure. Pour ce qui est du dépôt de la demande de permis d’élève, il peut se faire deux mois avant la célébration du 15e anniversaire et l’examen théorique peut être passé un mois à l’avance.

Le processus commence par des cours de premiers secours, un examen ophtalmologique et une demande de permis d’élève conducteur. C’est seulement après la validation de ces différentes étapes que peut avoir lieu l’examen théorique. Lorsque celui-ci est concluant, il donne droit à des cours pratiques d’une durée de 12 heures pendant les quatre premiers mois et à un examen pratique au cours de l’année qui suit. Par ailleurs, entre l’examen pratique et théorique, des cours de sensibilisation sont organisés pendant huit heures.

En ce qui concerne l’obtention du permis A1 pour des scooters et des motos de 125 cm3 et d’une puissance maximale de 11 kW, il est désormais accessible aux personnes âgées de 16 ans. Le processus d’obtention est le même que celui des motos de 50 cm3 et de 4 kW qui sont limitées à 45 km à l’heure. Pour ceux qui ont 16 ans et qui sont déjà détenteurs d’un permis de conduire de la sous-catégorie A1, il n’est pas nécessaire d’effectuer des démarches additionnelles. Ils peuvent directement se mettre à utiliser un scooter ou une moto de 125 cm3.

Les permis de conduire de la catégorie A limitée à 35 kW

En ce qui concerne les permis d’élèves de la catégorie A limitée à 35 kW, les règles applicables dépendent de la date à laquelle l’examen pratique est passé. Dans le cas où celui-ci est réussi avant le 30 juin 2021, il est possible de profiter de la suppression de la limitation à 35 kW, sans qu’il soit nécessaire de passer un autre examen pratique. Pour cela, il suffit de conduire de façon irréprochable pendant deux ans ; ce qui veut dire qu’aucune infraction pouvant par exemple conduire au retrait du permis ne doit avoir été commise.

En revanche, si l’examen pratique a été réussi à partir du 1er juillet 2021, ou que le permis d’élève est obtenu dès le 1er janvier 2021, c’est la nouvelle réglementation qui s’applique. Elle stipule qu’en dépit d’une excellente conduite exempte d’infraction pendant deux ans, il est nécessaire de faire la demande d’un autre permis d’élève et de passer un examen pratique pour la catégorie A illimitée.

Par ailleurs, pour les personnes de 18 ans qui veulent un permis de catégorie A limitée à 35 kW et qui possèdent déjà un permis A1, il suffit d’effectuer une demande de permis d’élève conducteur. C’est après cela qu’elles peuvent passer un examen pratique dans l’année qui suit. Quant à ceux qui ont déjà un permis B, ils doivent demander un permis d’élève conducteur et suivre des cours pratiques pendant 12 heures, et ce, sur 4 mois. En ce qui concerne l’examen pratique, il doit être passé au cours de l’année. Quant aux motos qui sont autorisées pour le permis de la catégorie A 35 kW, elles doivent avoir une puissance de 35 kW maximum. Pour ce qui est du rapport entre la puissance et le poids, il doit être d’au plus 0,2 kW par kg.

Le permis de conduire de la catégorie A illimitée

Avec les nouvelles modifications apportées à la réglementation du permis en Suisse, il n’est plus possible d’avoir un accès direct aux permis moto de la catégorie A illimitée. Désormais, cela nécessite le passage d’un nouvel examen pratique et une conduite irréprochable pendant deux ans au minimum. Cependant, les personnes qui ont plus de 25 ans et qui ont fait le dépôt de leur demande de permis d’élève avant le 1er janvier 2021 sont soumises à l’ancienne réglementation. Ce qui veut dire qu’elles ont un accès direct à la catégorie illimitée.

permis de conduire suisse

Le permis B

Depuis le 1er janvier 2021, la possibilité est offerte à toutes les personnes âgées de 17 ans d’effectuer une demande pour un permis de conduire catégorie B. Cette opération peut être effectuée deux mois avant la célébration du 17e anniversaire. De plus, ceux qui aspirent au permis voiture et qui ont eu leur permis d’élève conducteur entre 17 ans et 19 ans doivent avoir celui-ci depuis un an au minimum. Il s’agit d’une condition sine qua non pour toute admission à l’examen pratique de conduite.

En ce qui concerne les permis d’élève qui sont obtenus à partir de 20 ans, la durée minimale de 12 mois ne s’applique plus. Il en est de même pour tous ceux qui deviennent majeurs en 2021 (18 ans) et qui ont leur permis d’élève conducteur au cours de la même année. En effet, ils peuvent passer l’examen pratique de conduite dès la célébration de leur majorité.

Par ailleurs, il convient de souligner que toute personne âgée d’au moins 17 ans et titulaire d’un permis d’élève de la catégorie B peut faire une demande de permis de conduire remorque de la catégorie BE. Au cours de l’apprentissage, toutes les courses de l’élève conducteur devront se faire en compagnie d’un titulaire du permis de la catégorie BE. C’est seulement lorsqu’il obtiendra son permis de la catégorie B que l’apprenti conducteur pourra se déplacer avec une remorque de cette catégorie, sans qu’il soit nécessaire de l’accompagner.

Les cours et examens

Quelques modifications ont aussi été observées en ce qui concerne les cours et les examens. C’est ainsi que si pour les permis A1, la durée de l’instruction pratique de base (IPB) était de 8 heures, depuis le 1er janvier 2021, elle est passée à 12 heures. De plus, elle est inévitable pour toute personne désireuse de passer un permis A1 ou A.

En ce qui concerne ceux qui effectuent des demandes pour divers permis d’élève, l’IPB reste valable de façon illimitée ; elle doit donc se faire une fois. Il en est de même pour les cours de sensibilisation et pour l’examen théorique de base. En revanche dans ce dernier cas, lorsqu’une infraction est commise par le propriétaire d’un permis à l’essai, celui-ci peut lui être retiré pour un temps et l’IPB doit alors être refaite.

réglementation conduite suisse

Les modifications relatives à la mobilité douce

Les changements qui ont été opérés au niveau de la réglementation suisse relative aux permis de conduire s’appliquent aussi à la mobilité douce. C’est ainsi qu’au feu rouge, les conducteurs de vélos et de vélomoteurs en Suisse peuvent désormais tourner à droite lorsqu’il y a un panneau ad hoc sur lequel sont représentés une flèche et un vélo jaune. En revanche, en l’absence de panneaux additionnels, ils doivent s’arrêter comme tous les autres usagers lorsque le feu est rouge.

Les modifications apportées touchent aussi les zones où les activités de la population priment sur la circulation (zones 30). Généralement, la vitesse y est limitée à 30 km à l’heure. Désormais, de nouvelles signalisations pourront être utilisées dans ces zones afin de permettre une mobilité douce plus sûre et plus simple. Ainsi, il sera possible de procéder à l’aménagement de rues cyclables, dont la signalisation pourra être effectuée grâce à des repérages distinctifs au sol. Dans ces circonstances, la priorité à droite qui s’applique généralement dans ces zones n’est plus de rigueur.

Pour garantir une plus grande sécurité aux piétons, il est également possible de se servir de nouveaux marquages au sol. À titre illustratif, ceux-ci peuvent représenter des traces de pas censées indiquer les endroits les plus adaptés pour traverser la route. À ce sujet, lorsqu’il n’existe pas de passages dédiés aux piétons, ces derniers peuvent traverser où ils veulent les tronçons sur lesquels est appliquée la limitation de 30 km à l’heure. Par contre, ils n’ont pas la priorité dans ces cas-là et doivent se montrer beaucoup plus prudents.

En outre, pour ce qui est de la circulation à vélo des enfants sur les trottoirs, elle est désormais possible jusqu’à 12 ans, lorsqu’il n’y a aucune bande ou piste cyclable. Cependant, il leur est recommandé de toujours faire attention aux piétons, puisque ces derniers demeurent prioritaires.

mobilité douce Suisse

Les modifications qui s’appliquent au trafic motorisé

Avec la nouvelle réglementation en Suisse relative aux permis de conduire, quelques modifications ont aussi été apportées au trafic motorisé.

Les remorques légères à 100 km à l’heure sur les autoroutes

Depuis le 1er janvier 2021, tout véhicule qui ne pèse pas plus de 3,5 tonnes et qui tire une remorque de 3,5 tonnes au plus peut rouler à 100 km à l’heure sur les autoroutes. Pour cela, il faudra toutefois s’assurer que la remorque et ses pneus sont conçus pour supporter cette vitesse.

Devancement par la droite

Sur les autoroutes, les conducteurs de voitures ont désormais l’autorisation de devancer par la droite les automobiles qui roulent à leur gauche, en cas d’accidents ou d’embouteillages. Cette nouvelle disposition aidera notamment à rendre la circulation plus fluide sur les routes les plus fréquentées. Par contre, les dépassements par la droite restent proscrits et punis par la loi.

La création des couloirs de secours

Dans le but de faciliter la circulation des véhicules d’intervention, les conducteurs de voitures doivent désormais former un couloir de secours de façon spontanée. Sur les autoroutes à deux voies, la création du couloir devra se faire au milieu. Pour cela, les automobilistes devront veiller à se rapprocher le plus possible des bords des chaussées.

Sur les autoroutes à trois voies, les voitures qui sont situées à droite et au centre doivent plus se rapprocher de leur droite et celles qui sont sur la voie de gauche se rapprocheront de leur gauche. Toute personne qui ne respecte pas cette règle peut être contrainte au paiement d’une amende d’ordre. Par ailleurs, il convient de rappeler que cette mesure mérite d’être louée puisqu’elle aidera les secours à limiter de façon considérable leur temps d’intervention, ce qui permettra de sauver beaucoup plus de vies.

Le principe de la fermeture éclair

Désormais, lorsqu’une voie de circulation est fermée (en raison de travaux, d’accidents, etc.), c’est le principe de la fermeture éclair qui s’applique. Il contraint les conducteurs de véhicules à circuler sur les deux voies, jusqu’à l’indication de la fermeture de l’une. Les voitures qui roulent sur la route restée ouverte doivent alors permettre à celles de la voie fermée de s’ajouter progressivement.

Le but de cette réglementation est d’éviter les positionnements un peu trop précipités sur l’unique voie restante, car ils ont tendance à rendre la circulation plus difficile. Toutefois, les véhicules qui s’insèrent sur la voie restée opérationnelle n’ont pas le droit de forcer le passage, puisque la priorité ne leur revient pas. Tout automobiliste qui viole ce principe pourrait payer une amende d’ordre.

Quelques autres modifications

En ce qui concerne le stationnement des véhicules, il a été mis au point un symbole qui permet aux automobilistes de connaître les parkings comprenant des stations de recharge pour les voitures qui fonctionnent à l’électricité. Par ailleurs, avec la nouvelle réglementation, il est désormais possible de commercialiser et de servir des boissons alcoolisées sur les aires de ravitaillement et d’autoroute.

De nombreuses modifications ont donc été apportées à la réglementation suisse relative au permis de conduire. Il convient d’en prendre connaissance afin de pouvoir toutes les appliquer de manière convenable.

Comment réussir l’examen du permis de conduire ?

Comment réussir l’examen du permis de conduire ?

L’examen du permis de conduire est une épreuve extrêmement stressante pour bien des candidats. Pour la réussir dès la première tentative, le candidat doit bien se préparer, mais surtout apprendre à mieux gérer son stress, lequel est sans doute l’un des principaux facteurs d’échec. Découvrez tous nos conseils pour passer haut la main l’examen du permis de conduire.


Les bonnes pratiques avant de passer son permis de conduire


réussir l'examen du permis de conduire

L’épreuve du permis de conduire est l’étape durant laquelle votre capacité à connaître et à maîtriser votre véhicule fera l’objet d’une évaluation. Il en va de même sur votre façon d’appréhender la route ainsi que le respect du Code de la route, votre comportement vis-à-vis des autres usagers, votre autonomie au cours du trajet, votre capacité à conduire en respectant l’environnement, et votre conscience du risque.

Qui plus est, vous devez vous armer de patience durant la conduite, en effet l’examen dure environ 32 minutes en total, dont 25 minutes de conduite effective. Pour décrocher le précieux document rose, il faut obtenir au moins 20 points sur 31 et éviter de commettre ne serait-ce qu’une erreur éliminatoire (griller un feu, circuler en sens interdit, etc. Quoi qu’il en soit, l’examen du permis de conduire, qu’il s’agisse du permis B ou du permis scooter, nécessite une bonne préparation et une certaine aisance sur la route.


Apprenez à connaître votre véhicule et à soigner votre position de conduite


D’abord, il convient d’apprendre à vous installer correctement au poste de conduite. Être bien installé(e) avant d’arpenter la route au volant de votre véhicule est fondamental. Il s’agit d’ailleurs de la première étape de l’examen. C’est une bonne façon de montrer à votre examinateur votre sérieux et votre décontraction. Une bonne position de conduite vous permet de surcroît de bien gérer vos trajectoires une fois en route et de réaliser vos manœuvres dans les meilleures dispositions.

Ainsi, lorsque vous êtes dans votre véhicule lors de vos préparations, apprenez à régler correctement votre siège de sorte que vos épaules soient bien détendues et vos bras légèrement fléchis. Il faut aussi savoir positionner vos mains sur le volant. En outre, vous devez connaître sur le bout des doigts les différents composants du compartiment moteur ainsi que l’ensemble des fonctionnalités essentielles du véhicule (l’utilité des voyants sur le tableau de bord, les clignotants, les feux…). Tous ces points ne doivent en aucun cas être pris à la légère puisqu’ils seront évalués sur 8 points lors de votre examen.


Entraînez-vous et faites confiance à votre moniteur


Vous n’êtes pas sans savoir que plus vous roulez durant la semaine qui précède l’ultime épreuve, plus vous emmagasinez de confiance et d’expérience quant à votre conduite. Cela dit, pour augmenter vos chances de réussite, n’hésitez surtout pas à vous exercer au maximum en multipliant les kilomètres. Lors de vos séances de conduite, apprenez à appréhender la route dans n’importe quelle situation et à garder votre calme en cas d’imprévus. Il est aussi important d’être extrêmement vigilant à la signalisation ponctuelle ou permanente, aux autres usagers, aux conditions de la route… Faites en sorte d’être concentré sur votre environnement, que votre allure soit bien maîtrisée, que votre véhicule soit correctement positionné sur la chaussée et que les règles du Code de la route soient bien respectées.

En outre, écoutez et appliquez sans paniquer toutes les consignes qui vous sont données par votre moniteur. Qui de mieux placé que ce dernier pour vous aider à réussir. S’il considère que vous n’êtes pas encore prêt et que quelques heures de conduite supplémentaires seront par conséquent nécessaires, faites-lui confiance. Quoi qu’il en soit, il ne vous proposera pas de procéder à l’inscription en ligne pour permis de conduire s’il pense que votre niveau est encore insuffisant.


Comment gérer son stress lors de l’examen de conduite ?


Bien que vous maîtrisiez parfaitement le Code de la route et que vous ayez pris le temps de vous entraîner comme il se doit, si vous vous laissez envahir par le stress le jour J, c’est votre concentration ainsi que votre réactivité qui en subiront les conséquences.


La gestion du stress passe par une bonne préparation mentale quelques jours avant l’épreuve


Pour parvenir à diminuer le stress lors de l’examen de conduite, la préparation mentale est une étape sur laquelle vous ne devez pas faire l’impasse. Tous les jours, anticipez le déroulement de l’épreuve ainsi que le stress que vous ressentirez à cet instant afin de parvenir à mieux le gérer lors de l’examen. Vous pouvez également essayer la méditation. Dans ce cas, installez-vous au calme, fermez les yeux, écoutez votre respiration en prenant conscience de votre inspiration et de votre expiration. N’hésitez pas à vous remémorer un souvenir bienveillant et paisible.

Une fois que vous recevrez votre convocation, prenez le temps de vous rendre au lieu de rendez-vous et faites le tour du quartier dans le but de mémoriser les axes principaux, les directions, les sens uniques, etc. Cela va bien sûr vous mettre en confiance. La veille de votre examen, mangez équilibré en évitant l’alcool, le café et les desserts trop sucrés. Couchez-vous très tôt et passez une bonne nuit de sommeil.


Soyez calme, zen et imperturbable le jour de l’examen


passer l'examen du permis de conduire sans stress

Le jour de l’examen du permis de conduire, montrez à votre examinateur que vous êtes prêt en lui donnant la meilleure impression. Installez-vous donc tranquillement au poste de conduite et avec sourire. Bien que l’inspecteur vous semble froid, restez courtois jusqu’à la fin de l’épreuve. Et surtout, ne percevez pas son humeur ou son caractère comme un élément perturbateur. Montrez-lui que vous êtes calme, serein et confiant. Lorsqu’il vous posera des questions quant au véhicule, répondez-lui calmement, naturellement et avec fluidité.

Une fois en chemin, restez concentré et imperturbable, même en cas d’erreur. Respirez et détendez-vous au maximum. Dans l’éventualité où vous commettriez une erreur, tant que celle-ci n’est pas considérée comme éliminatoire, il est inutile de paniquer. N’oubliez pas que vous devez gérer votre stress et ne pas céder à la panique. Par ailleurs, durant toute la durée du parcours, ne remettez jamais en cause les consignes de l’examinateur. Tant que tous ces points sont respectés, vous pourrez vaincre facilement le stress pendant l’examen.

Permis scooter / moto Lausanne

Permis scooter / moto Lausanne

Permis scooter / moto Lausanne

14

Nov, 2019

Vous venez de prendre la décision de passer votre permis de conduire un scooter ou une moto ?

C’est une bonne chose !
Comme pour les voitures et le permis B, la conduite d’un scooter ou d’une moto demande l’obtention d’un permis spécifique.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous allons vous aider à dissiper la confusion induite par toutes ces catégories.

Les catégories de permis pour conduire un scooter ou une moto

Deux principales catégories autorisent la conduite d’un scooter ou d’une moto. Dans les deux cas, deux versions existent : limitée ou illimités. Les possibilités d’accès de ces dernières varient en fonction de l’âge du conducteur.

La catégorie A1 autorise la conduite d’un scooter ou d’une moto de 50 cm3 et d’une puissance maximum de 11 kW pour la version limitée et de 125 cm3 avec la même puissance maximale pour la version illimitée.

Le permis de la catégorie A autorise quant à lui la conduite d’un scooter ou d’une moto qui dispose au maximum d’une puissance de 35 kW ou 47.5 ch pour la version limitée. La version illimitée permet la conduite des mêmes véhicules, mais également de ceux qui affichent une puissance supérieure à 35 kW ou 47.5 ch.

L’âge minimum pour conduire un scooter ou une moto

Pour obtenir le permis de la catégorie A1 dans sa version limitée, vous devez avoir atteint l’âge de 16 ans. Pour la version illimitée, un âge minimum de 18 ans est requis.

En ce qui concerne le permis de la catégorie A, l’âge minimum requis pour la version limitée est fixé à 18 ans. Si vous avez le désir de débloquer la version illimitée, votre âge doit être de 25 ans, au minimum, ou vous devez posséder la version limitée depuis au moins 2 ans.

Les étapes nécessaires à l’obtention du permis de conduire un scooter ou une moto

Pour obtenir votre permis de conduire un scooter ou une moto qui relève de la catégorie A1, vous devez commencer par passer un examen théorique. Cette étape est la toute première.

En cas de réussite, il vous permettra d’obtenir un permis d’élève conducteur qui aura une validité de 4 mois..

Si vous êtes titulaire d’un permis B (voiture), vous devez suivre une formation de 8 heures afin d’obtenir la validation de la catégorie A1.

Vous n’avez alors pas besoin de passer un examen supplémentaire.

Si ce n’est pas le cas, un cours théorique sur la circulation ainsi que les 8 heures de formation de base sont nécessaires.

À la suite de quoi, votre permis d’élève conducteur est prolongé pour une durée de 12 mois pendant laquelle vous devrez passer un examen pratique afin de pouvoir valider votre permis de catégorie A1.

En ce qui concerne le permis de la catégorie A, les étapes nécessaires dépendent des autres catégories de permis qui sont déjà possédées.

Si vous êtes déjà en possession d’un permis de la catégorie A1, vous pouvez seulement suivre une formation de base de 6 heures avant de vous présenter à l’examen pratique.

Si vous êtes en possession d’un permis de catégorie B, la formation de base sera de 12 heures avant que vous ne puissiez passer l’examen pratique.

Dans le cas où vous ne posséderiez pas de permis, vous devrez commencer par un cours théorique de la circulation avant de pouvoir commencer la formation de base de 12 heures et passer l’examen pratique.

Un cas particulier existe pour les personnes âgées de plus de 25 ans et qui ont obtenu leur permis A1 avant le 01.04.2003.

Ces personnes obtiennent automatiquement le permis A dans sa version limitée.

Pour le transformer en version illimitée, vous aurez seulement à passer l’examen pratique sans devoir suivre une formation au préalable.

Articles similaires

Permis scooter / moto Lausanne

Permis scooter / moto Lausanne

Vous venez de prendre la décision de passer votre permis de conduire un scooter ou une moto ?
C’est une bonne chose !
Comme pour les voitures et le permis B, la conduite d’un scooter ou d’une moto demande l’obtention d’un permis spécifique.

lire plus

Le cours samaritain / premiers secours

Le cours samaritain / premiers secours

Le cours samaritain / premiers secours

14

Nov, 2019

Première étape vers la conduite : le cours samaritain / premiers secours

Bravo !

Vous vous êtes décidés à passer le permis de conduire, un précieux sésame.
Vous pourrez désormais choisir vos trajets, et profiter du bonheur de conduire une voiture !

Prêt… Partez feu ! Attention cependant, conduire présente des risques mais abordons-les le cœur léger et en sécurité. Avançons ensemble jusqu’à la première étape : le cours samaritain.
Spécifique en Suisse, le cours Samaritain est la première étape jusqu’à l’ultime sésame. Il est obligatoire pour les permis: scooter, moto et voiture évidemment ! Comment réagir en cas d’accident ?

Quels sont les gestes qui sauvent ? Quel secours appeler en premier ? Autant de questions qui trouveront réponses lors de cette formation premiers secours.
Ce cours est essentiels à votre apprentissage du permis de conduire et peut sauver votre vie ou celles des autres. Cette première formation est obligatoire, pour tous ceux qui souhaitent passer son permis de conduire. Sans elle, vous ne pourrez pas aller au bout de votre apprentissage au permis de conduire. Elle vous permettra d’acquérir les bases des premiers secours, et de partir ainsi confiant sur la route !

Assister à cette formation aux premiers secours et un acte citoyen en plus d’être une étape essentielle du permis de conduire. Les cours sont présentés de façon ludique et interactive et permettent de savoir appréhender aux mieux les situations les plus dangereuses.
Bon à savoir, cette formation n’est pas réservée qu’aux personnes désireuses de passer le permis de conduire. Elle peut être suivie par des personnes curieuses, ou qui souhaitent une mise à jour de leurs connaissances.

Le cours samaritain en pratique

La durée du cours est répartie sur plusieurs jours, de 2 à 4 en fonction de vos disponibilités. En tout, ce sont 10 heures qui vous seront dispensées. Vous pouvez accéder à cette formation à partir de 12 ans, sans connaissance préalable. Une tenue confortable est recommandée pour cette formation qui contient des exercices pratiques. A l’issue des cours samaritain, vous obtiendrez une attestation de premiers secours. Elle est valable pendant 6 ans dans toutes les autos écoles de Suisse, et vous permet d’être éligible à l’examen qui clôt votre permis de conduire.

Vous trouverez des cours samaritains en Suisse dispensés par différentes structures à Lausanne. Auto-école, moto-école ou école de secours d’urgence, à vous de faire votre choix. Dans tous les cas, votre intervenant sera un professionnel du monde de la santé. N’hésitez pas à poser des questions, cela fait parti de la formation ! A l’aide de présentations théoriques, de vidéos, de démonstrations ou d’exercice de mise en situation ( jeux de rôles sur des mannequins ), vous bénéficierez d’un enseignement complet et rapide. Cette formation se veut interactive et sympathique, il n’est pas question de vous laisser seul devant une feuille. La fin de la formation se solde parfois par un test de connaissances mais c’est votre assiduité aux cours qui sera principalement récompensée.

Plein succès dans votre préparation au permis de conduire, retrouvez XL Conduite centres de cours Samaritain à Lausanne Suisse.

Articles similaires

Permis scooter / moto Lausanne

Permis scooter / moto Lausanne

Vous venez de prendre la décision de passer votre permis de conduire un scooter ou une moto ?
C’est une bonne chose !
Comme pour les voitures et le permis B, la conduite d’un scooter ou d’une moto demande l’obtention d’un permis spécifique.

lire plus